Twin Saga

Notre avis sur Twin Saga et son gameplay

Tout droit sorti des studios d’Aeria Games, Twin Saga est un MMORPG profitant d’une atmosphère post-apocalyptique/fantasy. Il s’agit d’un free to play disponible en téléchargement. Le scénario suit l’histoire de votre avatar, l’élu, dans un monde ravagé par le pouvoir de deux sœurs très puissantes. Le design du jeu, très inspiré par l’animation japonaise, devrait faire mouche auprès des amateurs malgré des graphismes légèrement datés.

Twin Saga propose un gameplay très dynamique. Le système de combat, en temps réel, demande au joueur d’utiliser ses différentes capacités (placées dans une barre de compétences) au bon moment. Classique, certes, mais toujours efficace et addictif. Il existe 10 classes différentes, chacune caractérisée par des forces et des faiblesses spécifiques. Chaque classe dispose d’un coup ultime propre, que le joueur peut lancer une fois sa barre de SP remplie. Pour augmenter cette jauge, il suffit de multiplier les capacités de base au sein d’un affrontement.

Il faudra donc cliquer de manière frénétique sur vos capacités afin d’avoir accès à votre attaque dévastatrice. Le problème étant que, si les classes sont variées, elles disposent en revanche de compétences limitées. De plus, toutes ne sont pas disponibles dès le début du jeu, et ne seront accessibles qu’à partir d’un certain niveau. Il s’agira donc de prendre votre mal en patience, et d’accepter de cliquer encore et encore sur les mêmes capacités. Heureusement, la rapidité des attaques portées rend la chose plus supportable. On remarque par ailleurs qu’il est possible de changer de classe à tout moment, hors combat. De quoi essayer toutes les possibilités de Twin Saga sans avoir à créer une dizaine de personnages. L’interface, pendant et en dehors des combats, est simple et claire.

Twin Saga, un MMORPG comme tant d’autres ?

Vous l’aurez compris, Twin Saga a d’excellents atouts à faire valoir, mais doit aussi composer avec des défauts assez prononcés. Le premier étant qu’il peine à se distinguer de la concurrence. Le farming intensif, les combats répétitifs et les quêtes sans saveur sont au rendez-vous, des écueils difficiles à éviter dans les MMORPG. L’histoire principale s’avère assez riche et propose un postulat de base plus intéressant que la moyenne. Mais il faudra affronter des dialogues répétitifs à souhait pour en voir le bout.

Cela dit, le jeu d’Aeria Games ajoute une composante intéressante : les Aventures astrales. Ces quêtes, accessibles à partir du niveau 10, proposent au joueur de « choisir » leur déroulement. Via des cut-scenes qui rappellent certains visual novels, vous prendrez part à l’avancée de la quête en sélectionnant un axe spécifique. La possibilité est alléchante, même si on se rend rapidement compte que l’impact du joueur sur ces Aventures astrales reste très limité.

En bon free to play qu’il est, le soft propose un cash shop afin de progresser plus rapidement au classement PvP. Cependant, qualifier Twin Saga de pay to win serait une erreur. En effet, il n’est jamais obligatoire de mettre la main au portefeuille. Malgré cela, certaines features qui font le sel des MMORPG restent payantes, comme le chat public. D’un autre côté, cela permet peut-être à la communauté de rester assez saine et d’éviter les trolls à tout va.

Notre conclusion sur Twin Saga

Twin Saga est l’exemple typique du bon petit MMORPG pour lequel on se prend facilement d’affection. Très accessible, facile à prendre en main, nerveux, son gameplay très classique s’avère efficace. Ses graphismes, bien qu’un peu obsolètes, restent mignons et attachants. On regrettera surtout que le soft n’aille pas au bout de ses ambitions, notamment en ce qui concerne les Aventures astrales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *