TERA

Jouer Gratuitement

Notre avis sur TERA et son gameplay

Arrivé dans nos contrées au cours de l’année 2012, TERA est édité par Gameforge et développé par BlueHole Studio. Il s’agit d’un MMORPG disponible en Free-To-Play, qui se déroule dans un univers heroic-fantasy. Vous devrez combattre le mal qui s’acharne sur le monde d’Arborea, né de l’imagination d’Arun et Shara, deux Titans d’une puissance phénoménale.

Sur le plan graphique, TERA tient toutes ses promesses. Les environnements et personnages en 3D sont très bien réalisés, le jeu fluide, et la distance d’affichage remarquable. Néanmoins, le design des personnages, essentiellement féminins, est plus que douteux. MMORPG coréen oblige, les filles sont représentées avec des formes plus que généreuses, et souvent en petite tenue. Les amoureux du style seront conquis, les autres risquent de hurler au mauvais goût. Cela vaut également pour le bestiaire, qui est assez varié mais moyennement inspiré. La bande son du jeu est d’une banalité confondante, mais la VF est en revanche de bonne qualité.

L’éditeur de personnage est assez sommaire, du moins en ce qui concerne le design de votre personnage. Parmi les races disponibles, on peut choisir entre Humain, Castanic, Aman, Popori, Elin, Baraka et Haut-Elfe. Chacune de ces races doit évidemment être complétée par une classe spécifique parmi Guerrier, Lancier, Pourfendeur, Berserk, Sorcier, Archer, Prêtre ou Mystique. Cela laisse assez de possibilités pour ne pas s’ennuyer et créer un héros relativement unique. Quel que soit votre choix, on regrette que l’entrée en matière de TERA soit la même, qu’importe votre race/classe.

TERA et son système de combat original

Le gros point fort de TERA est sans conteste son système de combat. L’interface est claire, mais n’est malheureusement pas customisable à l’envie. Oubliez le lock automatique des ennemis, si présent dans les MMORPG. Ici, il est nécessaire de viser, que ce soit pour envoyer un coup à l’ennemi ou pour soigner vos allier. Le réticule indique toujours à quelle distance se trouve votre adversaire. Le gameplay est extrêmement dynamique, car il faut bouger en permanence lors des affrontements, face à des adversaires plutôt réactifs.Il est possible de réaliser des combos avec ses sorts, et cela nécessite pas mal de dextérité pour gérer tous les aspects du jeu en combat. Bien évidemment, ces idées originales trouvent leur apogée lors des batailles en PvP.

Le PvP reste d’ailleurs à privilégier. TERA ne brille pas par un PvE passionnant, malgré un background de base assez étoffé. L’aventure en solo reste viable, mais sans aucune saveur, notamment à cause de ses quêtes d’une pauvreté affligeante. Le PvP, qui nécessite une bonne coordination des différents joueurs (étant donné le système de visée) et arbore une belle complémentarité entre les classes 30devient vite jouissif.

Un dernier mot sur les montures, un ajout désormais incontournable dans tout MMORPG. On déplore l’absence de vol libre : vous ne pouvez vous déplacer qu’à pied, sur le dos d’une monture terrestre ou en chevauchant une créature ailée qui suivra un trajet prédéfini.

Notre conclusion sur TERA

Que serait TERA sans son système de combat bien pensé ? Peu de chose, à priori. Le MMORPG de BlueHole Studio peine a trouver son identité et ne propose rien de plus que ses concurrents directs. Mais il faut reconnaître que son gameplay particulièrement dynamique et pensé pour le PvP a de quoi séduire de nombreux joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *