Stormfall : Age of War

Notre avis sur Stormfall : Age of War et son gameplay

Stormfall : Age of War est un MMO de gestion/stratégie édité et développé par Plarium. Le joueur évolue dans un univers médiéval fantastique, où le but consiste à conquérir de nouveaux territoires, développer son domaine et le protéger contre l’envahisseur. Il s’agit d’un free to play disponible via navigateur web. Dès le début de votre aventure, il y aura beaucoup de choses à faire. Gérer votre domaine n’est pas chose aisée, surtout qu’une attaque peut surgir à tout moment. Vous aurez besoin de trois ressources principales pour développer votre château. Le fer permet de construire des bâtiments solides ou d’armer ses soldats. La nourriture ensuite est essentielle pour nourrir votre armée. Enfin, l’or vous permet d’obtenir davantage de ressources sans passer par les structures dédiées, comme les fermes ou les mines de fer. Il existe une quatrième ressources, les sapphires, qui s’obtiennent en payant et qui apportent divers avantages. Sans les bâtiments de production, les ressources seront difficiles à obtenir dans Stormfall : Age of War. Chaque jour, quelques-unes peuvent apparaître aléatoirement autour du domaine, mais les quantités restent négligeables. Sinon, il est possible de chasser des sangliers pour récupérer leur viande, ramasser des armes abandonnées sur un champ de bataille ou tuer des gobelins pour de l’or. Ces ressources vous permettront d’améliorer vos bâtiments. Il en existe 7 catégories aux rôles distincts, dédiés à la défense du domaine où au rendement. Toutes les améliorations se débloquent au gré de votre évolution, via un arbre technologique qui comporte des « Art perdus », des plans en quelque sorte.

La réalisation de Stormfall : Age of War

Le soft de Plarium affiche des graphismes en 3D isométrique plutôt soignés. Stormfall : Age of War est fluide, et surtout vivant : on peut voir ses unités se déplacer un peu partout sur le domaine, et les bâtiments tourner à plein régime. Il faudra fréquemment naviguer entre la carte du monde et votre propre domaine, tout se fait rapidement. L’interface du jeu est à la fois sobre et claire, mais il convient de noter un bémol : il faut absolument jouer en plein écran, car certains menus ne sont pas visibles en mode fenêtré. Un détail dommageable quand on sait qu’il faudra parfois attendre très longtemps avant de pouvoir améliorer un bâtiment… Le tutoriel est de bonne facture, soutenu par la voix agréable d’un soldat qui vous explique les ficelles. La bande son du jeu est plus qu’honnête, avec des musiques agréables à l’oreille sans atteindre des sommets d’originalité. Concernant les mécaniques de PvP, elles sont finalement assez limitées. Vous allez rapidement vous rendre compte que l’aspect stratégique des combats n’est qu’une façade. En réalité, on ne contrôle jamais directement ses unités, on choisit simplement lesquelles envoyer au front. Et la plupart du temps, c’est simplement celui qui a la plus grande armée qui gagne. Votre implication se limitera au choix d’attaquer ou de défendre. Pour terminer, notons la possibilité appréciable et logique de marchander avec ses voisins. Une manière comme une autre de faire connaissance via un échange de bons procédés.

Notre conclusion sur Stormfall : Age of War

Plarium peut être content de Stormfall : Age of War. Une réalisation soignée, un système de ressource simple mais fonctionnel et un univers accrocheur lui permettent de décrocher une mention honorable. Reste un gameplay très sommaire en ce qui concerne les combats, et une prise de risque qui frôle le néant. Un bon petit jeu, sans plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *