Ogame

Notre avis sur Ogame et son gameplay

Ogame est sans aucun doute le jeu de conquête spatiale le plus connu du web. Développé par Gameforge, il connaît un certain succès depuis son lancement en 2003, notamment grâce à son modèle free to play. Si beaucoup de joueurs se sont lassés au cours des dernières années, ce simulateur de stratégie spatiale garde tous ses atouts et reste très convaincant, autant sur le plan graphique qu’en terme de gameplay. Dès vos premiers pas sur Ogame, les ambitions du jeu se font ressentir. Vous êtes prêt à partir vous battre pour le contrôle de nouvelles planètes. Votre empire galactique, au départ modeste, devra se développer au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu. Pour garnir votre flotte, vous aurez besoin de nombreuses ressources : le métal, le cristal et le déuterium. Il s’agit des trois ressources de base, à laquelle s’ajoute l’antimatière. Cette dernière est très spéciale, car elle ne peut pas être produite par le joueur. Il devra la trouver au cours de son exploration spatiale, toujours en petite quantité. Si cette ressource est aussi rare, c’est parce qu’elle permet au joueur de profiter des avantages payants du jeu. Pour faire grossir vos réserves, il faudra bien sûr construire des bâtiments. Plusieurs d’entre eux fournissent des ressources de base en continu, et plus le niveau du bâtiment augmente, plus la production s’accélère. Chacune de ces infrastructures nécessite du terrain, c’est pourquoi votre première planète se trouvera rapidement engorgée. D’où la nécessité d’aller affronter d’autres joueurs pour élargir votre terrain de jeu. Le but d’Ogame est simple : culminer en haut du classement online. Et pour cela, vous allez devoir jouer des coudes, car la compétition est féroce.

La guerre en marche dans Ogame

La construction de vaisseaux de guerre est primordiale dans Ogame. Non seulement pour conquérir de nouveaux territoires, mais aussi pour vous défendre en cas d’attaque adverse. La variété d’unités disponibles force le respect, et on trouve difficilement mieux dans le genre pour un jeu sur navigateur web. On décèle trois types d’unités : les vaisseaux de combats, ceux orientés vers le transport de ressources, et les forces défensives. D’un point de vue graphique, Ogame s’avère sobre mais vraiment réussi. On ressent tout de suite l’envie des développeurs de plonger le joueur dans un univers galactique crédible. Les différentes interfaces sont très riches, mais aussi d’une clarté absolue. Le tutoriel est plutôt bon, mais le nombre d’informations à retenir colossal : cela pousse malheureusement le joueur à apprendre par ses propres moyens, le faisant passer à côté de diverses facettes du jeu. Forger des alliances s’avèrera primordial dans le jeu. Au sein d’un même groupe, les joueurs peuvent obtenir des grades différents qui en disent long sur leur importance. La majorité des alliances cherchent à être polyvalentes pour perdurer le plus longtemps possible. Mais d’autres sont spécialisées dans des axes de jeu particulier, comme l’attaque de planète via des raids fréquents, ou au contraire la production minière de ressources.

Quel investissement nécessaire ?

Le joueur mettra un certain temps avant de se sentir à l’aise, c’est l’un des points du jeu les plus controversés. Trouver son rythme n’est pas simple, car il faut savoir choisir ses cibles au bon moment sans quitter des yeux la production de ressources et garder un œil sur ses planètes. Si le concept du jeu est terriblement addictif, il peut aussi s’avérer éreintant. En effet, ne comptez pas progresser au classement si vous ne jouez que quelques minutes par jour. Le modèle économique d’Ogame joue en sa faveur. Il s’agit d’un free to play où vous pourrez, si vous le souhaitez, dépenser de l’argent réel pour obtenir des grades spécifiques ou des bonus qui vous feront rapidement grimper au classement. Fort heureusement, rien n’est obligatoire, et le contenu intégral du jeu est disponible gratuitement. Même certains objets qui demandent un investissement en euros se trouvent rapidement dans les ventes aux enchères du jeu, qui elles nécessitent des ressources.

Notre conclusion sur Ogame

Un univers attrayant, un gameplay et un concept addictif sur Navigateur: Ogame est une réussite à bien des égards. Malgré son succès, il faut reconnaître que la communauté est un peu trop volage, et qu’il est difficile de rester sur le jeu très longtemps à cause de l’investissement humain qu’il nécessite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *